Presse

le clouEh oui, les histoires ne s’applaudissent pas, elles s’aplatissent ! Ce qui suit permettra aux enfants du théâtre Le Fil à Plomb,  où se donne Elle est fatiguée Pioupiou pour un mois, de comprendre l’utilité de la chose : plus on aplatit, plus on remplit les tiroirs de contes délicieusement absurdes.
…/… mais l’intérêt de cette conteuse réside dans son aptitude à transmettre du bizarre, du glauque, de l’étonnant, de l’excentrique donné pour une chose tout à fait normale, et chacun se laisse emporter dans une réalité parallèle remplie d’ogres, d’oiseaux renversant les motards, de bol magique, de chien bavard.

Mais dans tout ça, qui est Piou-Piou, cette drôle de petite chose qui saute et accepte de se balader d’un spectateur à l’autre? Un clown ne se révèle qu’en fin de spectacle …/…
À voir, même sans les enfants.